Commune de Coucouron

Sur le plateau ardéchois, Rhône Alpes

Dimanche 19 Novembre 2017

Mini : °C - Maxi : °C

+ prévisions à 3 jours

Accueil > ... > Discours du maire > Inaugurations à Coucouron

Discours du maire

Inaugurations à Coucouron

Jacques Genest, maire de Coucouron

Date : 22/07/2011
Salle Eyraud

Monsieur Le Prefet
Monsieur Le Sous Préfet,
Monsieur Le Député, Président du Conseil Général
Monsieur Le Député,
Madame la conseillère régionale représentant le président Queyranne,
Monsieur le Directeur départemental des finances publiques,
Mesdames et messieurs les représentants des administrations et des services publics,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,
 
Je vous souhaite à tous la bienvenue et vous remercie d’avoir accepté notre invitation.

La commune de Coucouron a, comme tradition de ne pas abuser des inaugurations malgré le niveau très élevé des réalisations. La dernière inauguration date de  2007 et concernait, entre autres, le Cantou, la cuisine centrale, la mairie, l’agrandissement de l’Ecole, le presbytère, les HLL au camping, et différents travaux d’adduction d’eau potable et d’assainissement.

Aujourd’hui, nous mettons en avant les réalisations suivantes : la fromagerie de la Laoune, la halle d’animation, le relais thématique et la maison des services. Notre manifestation d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre d’une très forte politique d’investissement. De 1995 à aujourd’hui, la commune de Coucouron a investi 26 millions d’euros, chiffre colossal pour une petite commune comme la notre. Ces travaux ont été subventionnés à hauteur de près de 50 %…

Ce dynamisme est symbolisé par le nombre de permis de construire délivrés depuis 1995 : 300 soit 18 par an dont 200 pour des habitations. Illustré aussi par l’augmentation de la population : 713 habitants en 1999 et 848 cette année.
Tout cela a pu être réalisé en maintenant l’augmentation de la fiscalité en dessous de l’inflation .En 16 ans ,l’augmentation moyenne annuelle de la fiscalité n’a été que de 0,90 % alors que le taux moyen de l’inflation se situe autour de 1.61% soit prés du double.

Présentons maintenant ces 4 réalisations.
Nous avons commencé par visiter la fromagerie de La Laoune construite dans la nouvelle zone des Eygades, où s’installent déjà des entreprises. Messieurs Rissoan et Bunel avaient ce projet de fromagerie au lait de chèvre. La Communauté de Communes a la compétence économique et a donc construit le bâtiment comme elle l’avait déjà fait à Lesperon. Cela fait la troisième fromagerie, après celle du PIDA et de Coucouron, que la commune et les pouvoirs publics ont aidé à construire ou à agrandir. Elle comporte un atelier de fabrication de fromages et un magasin de vente. La société exploitante (Rissoan-Bunel) paie un loyer à la Communauté de Communes. Nous n’avons eu qu’à nous féliciter du suivi des travaux réalisés par le SDEA et en particulier de Mme Bernard et Mr Jouve.
Le coût de l’opération est de 590 311 €.
Les subventions d’un montant de 222 000 € proviennent à parts égales de l’Etat et de l’Europe dans le cadre du FAEDER. Le département a aidé à l’achat du matériel. Nous souhaitons bonne chance à cette nouvelle entreprise.

La Communauté de Communes doit jouer un rôle prépondérant dans l’économie. Afin de pouvoir bénéficier de recettes supplémentaires avec une dotation globale de fonctionnement bonifiée, nous avons mis en place, depuis le 1 janvier 201, une fiscalité unique des entreprises.
Evidemment, il n’y a pas eu création d’une nouvelle fiscalité mais un transfert et les communes sont évidemment compensées au centime près. Aujourd’hui une très large majorité des communautés ont adopté cette formule. Il est bon de préciser que les communes du Lac d’Issarlès et de Coucouron représentent 68 % de la fiscalité professionnelle communautaire.
Les chiffres montrent l’intérêt de l’opération : la DGF par habitant de notre communauté est de 55.74 € alors que pour la Communauté des Sources de la Loire, qui n’a pas la FPU, elle est de 20.73 €. Nous percevons donc près de 3 fois plus.
C’est en développant l’économie que nous devons créer des recettes et ne pas seulement compter sur une solidarité nationale qui ne sera pas toujours au rendez vous.

Nous nous sommes ensuite dirigé vers la halle couverte.
Cet espace d’animation d’une surface de 600 m2 est situé à côté du camping et du terrain de  football. Ce bâtiment à ossature bois s’intègre totalement dans le paysage. Il permet de nombreuses activités sportives, mais aussi de grand rassemblement, ce qui fut le cas de la messe de Pentecôte qui a réuni plus de 700 personnes. Cette réalisation était indispensable à l’animation de la commune et du plateau. Cet hiver, il accueillera le marché du mercredi.
Le coût de l’opération est de 541 805 € HT. Les subventions d’un montant 253 419 € (46.86 %) ont été : l’Etat (173 559€), le département(33 200€) et la région (47 160€).

En vous rendant au relais thématique, vous avez pu voir l’aménagement de la place du Demoisin à côté de la Maison de l’Agriculture. Ce relais a été construit à la place de l’ancien Mille Club qui a été détruit. Il comprend les locaux de l’Office de Tourisme Communautaire et la salle du club « les Intrépides de la Laoune ». Cette dernière est également mise à la disposition d’autres associations. Le dernier conseil municipal a même décidé qu’y serait transféré le bureau de vote. La qualité architectural du bâtiment est particulièrement appréciée. Cette opération a été réalisée dans le cadre du pole d’économie du patrimoine porté par le SITHERE présidé par Jean Claude Flory.
Le coût a été de 640 218 € HT.
Les subventions d’un montant de 209 399€ (32.71%) ont été les suivantes : l’Etat (10 000€), la région (30 000€), le département (30 000€) et l’Europe(139399€).

Nous avons terminé la visite par la Maison des services. Elle a été aménagée dans l’ancienne maison Roux sur la place. L’ancien bâtiment comprend la trésorerie au rez de chaussée et 2 logements au-dessus.
A l’arrière, l’atelier a été détruit, et il a été construit un nouvel ensemble qui comprend 3 bureaux  dont 2 sont loués à l’ADMR et un au contrat Leader. La rénovation de ce bâtiment a encore amélioré l’esthétique de la place.
Le coût de l’opération est de 555 628€ HT.
Les subventions d’un montant de 254 382€ (42.52%) ont été : l’Etat (154 497€), le département (60 000€) et la région(39 885€).

Coucouron est un bel exemple du maintien des services publics en milieu rural :

  • la commune compte 5 classes entre les écoles publiques et privées,
  • la construction d’un centre de tri postal a permis le maintien, sur le plateau, d’une quinzaine d’emplois qui auraient du descendre dans la vallée. Opération financée, en partie, par l’Etat à travers la DDR,
  • la trésorerie est maintenue et est installée dans la nouvelle Maison des services financée dans le cadre du PER. Vous comprendrez que, en raison de mon passé professionnel, je me suis battu pour le maintien de la perception et j’en suis fier aujourd’hui au moment de son inauguration. Je n’oublie pas que j’ai été percepteur de Coucouron de 1980 à 1988, date où j’ai été élu conseiller général,
  • le bureau de poste joue un rôle centralisateur et a été totalement rénové,
  • avec  la décentralisation, la construction d’un centre départemental accueillera les anciens services de l’Equipement et assurera ainsi la pérennité du service, en particulier pour le déneigement, et les emploi.

Pour défendre ces services, il ne faut pas que se lamenter mais au contraire se battre et anticiper. C’est ce que nous avons fait :

  • en agrandissant l’école,
  • en construisant le centre de tri postal,
  • en édifiant la Maison des services,
  • en achetant et en cédant un terrain au département.

L’investissement total de ces 4 réalisations est de 2 327 962 € avec 939 700 € de subventions (40.36 %) qui se repartissent de la façon suivante :

  • Etat : 449 056 (19.29%)
  • Europe : 250 399 (10.76 %)
  • Région : 117 045 (5.03 %)
  • Département : 123 200 € (5.29 %).

Nous remercions très sincèrement les divers financeurs (Etat, Europe, Région et Département).
Nous félicitons aussi les architectes, les cabinets d’études et les entreprises qui ont participé à ces réalisations. Je ne peux tous les citer.

Les chiffres parlent et vous pouvez constater que l’Etat directement mais aussi à travers l’Europe a apporté prés de 700 000 € de subventions. Cela démontre bien que, contrairement à certaines affirmations, l’Etat n’abandonne pas le milieu rural.

En septembre, nous devrons inaugurer le complexe de la Laoune qui a aussi pu être réalisé grâce à l’aide de l’Etat dans le cadre du plan de relance. L’état, comme le département et l’agence de bassin, nous aident aussi pour la construction de la nouvelle station d’épuration de 2 millions d’euros.

Ces aides ne sont pas tombées du ciel. Nous les devons bien entendu à notre travail et à la qualité de nos projets, mais cela n’aurait pu se réaliser sans le soutien des autorités préfectorales (Préfet, Sous préfet, M. Martin) et des diverses administrations dont la DDT et en particulier M. Jobert. Je les remercie très sincérement.

Mais cela ne s’est pas fait par un coup de baguette magique mais grâce au soutien déterminé, tenace et surtout efficace de Jean-Claude Flory ,notre député. En politique, faire du vent avec des paroles est une chose, mais être efficace c’est bien autre chose. Vraiment ,un très grand merci à Jean Claude. Coucouron te doit beaucoup et je suis persuadé que la population saura te dire merci au moment opportun.

Tout cela n’aurait pu être possible sans le soutien sans faille de l’équipe municipale mais aussi de la population. Je vous en remercie très sincèrement. Je ne peux passer sous silence le travail des adjoints et bien entendu plus particulièrement d’Albert qui suit tous les travaux communaux.
Je rappellerai rapidement que La critique est aisée mais l’art est difficile. La préparation et la réalisation de tant d’investissements ont demandé beaucoup de travail et de ténacité. Et cela me fait penser à ce que me disait, il y a 45 ans au lycée de Tournon, un professeur « Genest, les cailles ne tombent pas toutes rôties ».

Depuis 1965, le village a été complètement transformé et modernisé. Maintenant il ne nous reste plus qu’à réhabiliter la salle polyvalente ce qui sera fait en 2012 ou 2013.

Pour conclure, nous affirmons que nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait pour développer notre commune et améliorer la qualité de vie de nos concitoyens. Nous continuerons sur cette voie du progrès, de l’avenir et du développement. C’est ce que nous voulions exprimer par ces inaugurations.

Merci pour votre attention.

Envoyer la page à un ami

Veuillez renseigner les champs ci-dessous pour envoyer un courriel à votre ami avec le lien vers cette page.

Fermer
Mairie de Coucouron

Site officiel de la Mairie de Coucouron
www.coucouron.com