Commune de Coucouron

Sur le plateau ardéchois, Rhône Alpes

Dimanche 19 Novembre 2017

Mini : °C - Maxi : °C

+ prévisions à 3 jours

Accueil > ... > Discours du maire > Voeux 2014 de la municipalité

Discours du maire

Voeux 2014 de la municipalité

Jacques Genest, maire de Coucouron

Date : 05/01/2014
Salle Eyraud

Messieurs les maires et chers collègues
Chers amis,

Je vous souhaite, chères Coucouronnaises et chers Coucouronnais, la bienvenue et vous remercie d’avoir répondu à notre invitation. J’en profite aussi pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux habitants de la commune.
 
Merci aussi aux maires et élus des communes voisines qui ont répondu à notre invitation. J’excuse Michel Gardés, Maire du Lac d’Issarlès, retenu par des obligations familiales ainsi que Joël Enjolras, maire adjoint de Lavillatte.
Bienvenue à tous.

Cette année, c’est encore un apéritif dinatoire qui nous permettra de nous rencontrer et de discuter :  l’information et la convivialité sont les raisons essentielles de cette manifestation. Pour 2015,la nouvelle municipalité devra choisir entre le maintien de cette cérémonie sous sa forme actuelle ou la recherche d’une nouvelle formule.

Je voudrais faire une rapide rétrospective de 2013 et vous présenter les grandes orientations pour 2014.
Le bulletin municipal, paru cet été, a présenté le bilan des réalisations depuis 1995. Vous pouvez aussi le consulter sur le site officiel de la commune. C’est pour cela que mon intervention n’insistera que sur quelques dossiers.

De 1995 à 2012, nous avons investi de façon remarquable avec plus de 28 millions d’euros. Ces travaux ont bénéficié de très importantes subventions (plus de 10 millions d’euros). Nous avons transformé Coucouron et cela est illustré par la photo aérienne sur ma carte de vœux et l’affiche annonçant cette manifestation : Coucouron est un village neuf contrairement à d’autres communes. Cela nous a permis de créer de nombreux emplois : maison de retraite, résidence de la Laoune, petite enfance, Esat… mais aussi le maintien et le développement de nombreux emplois dans le commerce, l’artisanat et les services. Tout cela a contribué à maintenir des jeunes aux pays, à accueillir des nouveaux habitants dont de nouveaux retraités et ainsi provoquer une forte poussée démographique : 849 habitants aujourd’hui contre 705 en 1990 soit une progression de 20.28%.

En raison des baisses des subventions mais aussi des investissement déjà réalisés et plus à faire, les travaux communaux ont été moins importants en 2013 et se situent à hauteur de 271 130 € dont 83 000 pour la voirie et 83 000 pour le lotissement des Varennes.
Depuis 1995, le développement de la commune a été dopé entre autres par 3 activités : le tourisme, l’immobilier et l’activité économique avec le marché.

Le tourisme : nous avons continué la transformation du camping en mettant 12 nouveaux terrains en location pour y accueillir des HLL tous du même type. Les trois déjà installés sont vendus. D’autres seront mis en place pour la saison prochaine. La commune perçoit une remise sur chaque vente et encaisse la location annuelle et les charges. Les produits touristiques (camping, camping-car et HLL) ont rapporté 80 000 € soit une baisse de 12.58 % par rapport à 2012. Cette chute s’explique par au moins 2 phénomènes : le très mauvais temps de début de saison et la crise économique. Nous constatons une baisse de 25 % pour le camping et 26 % pour l’aire de camping-car. Par contre, le gite de groupe commence à bien se louer et est très apprécié. Il a rapporté 10 000 €.

L’immobilier : ce secteur est, comme dans toute la France, considérablement sinistré par la crise. Ainsi, pour la première fois depuis 1995, nous n’avons pas vendu 1 terrain sur les 12 encore libres au Varennes 3. Fait rarissime : il n’y a eu pratiquement aucune demande de renseignements. Sur les 9 autorisations de construire, une seule pour une maison individuelle. La plus mauvaise année depuis 1977 alors que la moyenne était de 8 par an.
Par contre, nous venons de vendre le dernier lot de la zone artisanale des Aygades. Dans le logement locatif, l’offre  privée est en forte augmentation : constructions de Vivarais habitat, rénovation du parc du Foyer Vellave mais aussi l’accroissement du parc des particuliers.
Dans ces conditions ,la commune ne doit plus construire de nouveau logements et il faut envisager la suppression des logements dégradés de la salle polyvalente. Nous lançons également une étude sur les économies d’énergie possible à la maison Laurent afin de rendre les appartements plus attractifs.

Grâce aux aménagements réalisés (Place Abbé Pierre et Place du Demoisin en particulier), le marché du mercredi a développé encore son attractivité accueillant, en été, des milliers de touristes mais aussi des personnes venues de l’Ardèche, de la Lozère ou de la Haute Loire où notre marché a acquis une très forte et excellente réputation. Tout cela dope considérablement le commerce local et lui permet de se maintenir.

Nous avons modernisé la sonorisation à la salle Eyraud et à la halle couverte et installé du matériel audiovisuel à la mairie et dans cette salle. Ceci nous a permis de faire 2 séances de cinéma mais aussi de vous passer aujourd’hui un diaporama rétrospectif. Ces équipements ont été financés à 80%.

La nouvelle turbine de la microcentrale devrait être opérationnelle en février ou mars ce qui devrait permettre de nouvelles recettes pour les trois communes concernées.

 

Je me dois aussi de parler du pôle social et de l’enfance, très important dans notre économie et créateur de nombreux emplois.

L’ESAT fonctionne très bien et a un excellent carnet de commandes. Il joue un rôle économique important avec plus de 20 personnes y travaillant et y résidant pour certains. Je ne suis pas sûr que toute la population se rende compte de l’importance économique de cette activité. Je félicite les employés mais aussi les bénévoles Coucouronnais, membres du conseil d’administration de l’APATHP.

La maison de retraite est à nouveau pleine malgré de nombreux décès au cours de l’année.

La résidence de la Laoune accueille une quinzaine de résidents soit une occupation en progression mais encore insuffisante pour arriver à l’équilibre économique.

Le pôle enfance : la crèche connait une bonne fréquentation mais il faut absolument que les parents jouent le jeu. Le centre aéré connait une baisse sensible de fréquentation en raison de la diminution du nombre d’enfants. Ces deux services sont essentielles pour les jeunes ménages mais ont un coût élevé pour la commune.

La maison de retraite, la résidence de la Laoune et la crèche emploient 60 personnes.

Rappel important : tout cela a pu être réalisé en contenant la fiscalité. La pression fiscale de notre commune est inférieure de 32 % à la moyenne nationale. Vous avez pu consulter tous ces chiffres sur le bulletin municipal.

La communauté de communes a lancé une opération habitat appelée PIG. Elle connait un démarrage prometteur en particulier sur notre commune. De nombreux habitants ont déjà reçu des promesses de subvention. Cela devrait doper le marché du bâtiment et donner du travail aux artisans. Les nouvelles équipes communautaires vont devoir travailler dès leur mise en place sur le regroupement de notre communauté avec celle des sources de la Loire. Nous travaillons déjà sur le rapprochement des deux offices de tourisme.

Je voudrais citer quelques dossiers déjà bien engagés et qui seront réalisés en 2014 :

  • Bouclage du dossier PLU .Sans lui et à cause de la loi Dufflot ,la construction deviendra impossible en milieu rural.
  • Protection des sources :Tous les terrains sont enfin achetés .Les travaux seront réalisés en 2014.
  • Les travaux du réservoir d’eau des chouvels ont été adjugés et n’ont pu encore commencer à cause des intempéries.
  • Isolation thermique de la mairie avec une subvention de l’état et du Département
  • Création de la liaison piétonnière entre la maison des services publics et l’espace Eyraud.

Il y a bien entendu d’autres projets dans les tiroirs mais je laisserai le soin à la nouvelle équipe municipale de vous les présenter lors de la campagne électorale.

Pour la nouvelle équipe, le budget 2014 sera contraint en raison de plusieurs paramètres nationaux.
Tout d’abord la crise économique et la crise de l’immobilier. Comme on le dit : « Quand le bâtiment va, tout va ». Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

La baisse des recettes et en particulier des dotations de l’état et du Département

  • En 2013, baisse de 15 % des droits de mutation et de 26 % de la dotation de solidarité départementale.
  • Diminution annoncée de 25 % de la la CVAE payée par les entreprises en raison de la baisse d’activités
  • Réduction d’environ 5 % de la dotation globale de fonctionnement, ressource essentielle des communes .Heureusement, grâce à une politique dynamique depuis 1965, nous ne sommes pas totalement dépendants des aides de l’état car nous avons créé des ressources propres .La dotation globale de fonctionnement, versée par l’état ,représente tout de même 13 % de notre budget contre une moyenne de 35% dans les autres communes de la communauté.
  • Difficultés de plus en plus grandes pour obtenir des subventions.

Mais aussi nous allons supporter de nouvelles dépenses.
Tout d’abord l’augmentation de la TVA
Ensuite, la réforme des rythmes scolaires : nous attendons la réponse de l’école Marie Rivier qui n’y est pas obligée. Quant à l’école publique, nous sommes en pleine réflexion et nous avons de grosses inquiétudes pour trouver les intervenants mais aussi sur le coût financier. On doit respecter la loi mais doit on respecter un décret pris unilatéralement par un Ministre et sans concertation et nullement approuvé par le Parlement. Nous allons y réfléchir.
Devant la situation économique difficile, il ne faut plus croire en l’Etat providence mais je crains qu’il ne faille pas non plus croire en la commune providence.
Ne soyons pas aveugles, mais, la lucidité ne doit pas entamer notre enthousiasme et notre croyance en l’avenir de notre commune et du plateau. Fermer les yeux devant la situation économique serait irresponsable. Nous devons continuer à nous battre ensemble pour  poursuivre la croissance et la transformation de Coucouron. N’oublions jamais que c’est l’union et la continuité qui ont permis à notre commune de se développer et d’être montrée en exemple. Une nouvelle preuve :lundi, la Sous-Préfète de Largentière a été particulièrement impressionnée par le niveau d’équipements d’un village comme le nôtre.

Pour être attractive, une commune doit être animée. Sans les citer et pour ne pas en oublier, je voudrais remercier et féliciter tous les bénévoles qui organisent diverses manifestations tout au long de l’année. Elles font la réputation de Coucouron. Encore une fois bravo et merci à tous les bénévoles et vous pouvez compter sur le total appui de la municipalité.

Avant de conclure, je voudrais remercier les conseillers municipaux pour leur assiduité et leur confiance mais aussi l’ensemble du personnel communal pour sa collaboration. Je voudrais attirer votre attention sur l’union et le sérieux du conseil municipal. En effet, en fin de mandat, nous sommes très souvent au complet ce qui est loin d’être le cas dans beaucoup de communes. Même ceux qui ont décidé de ne pas se représenter en Mars assurent pleinement leurs fonctions jusqu’à la fin du mandat. Je les en remercie et les félicite.

Je tiens aussi à préciser que, depuis que je suis Maire, toutes les décisions ont été adoptées à l’unanimité. Elles ont parfois fait l’objet de discussions animées et quelques fois j’ai même changé d’avis. C’est cela démocratie.

J’adresse un remerciement plus particulier aux adjoints mais aussi à Bernadette qui nous donne toujours un coup de main et épaule ainsi particulièrement Albert qui effectue un travail exceptionnel, remarqué et apprécié par tous.

J’adresse également un grand remerciement à l’ensemble de la population pour sa fidélité, sa compréhension et sa participation.

Dans mon intervention, j’ai parlé de 2014. Mais personne n’ignore que des élections municipales auront lieu en mars. Certains peuvent légitimement se poser la question de savoir si je serai candidat à un cinquième mandat municipal et à un quatrième de maire. Même s’il n’y a pas trop de suspens, je vous annonce aujourd’hui que je conduirai une liste en mars. Prochainement ,je vous communiquerai sa composition et sa feuille de route.

En mon nom personnel et au nom du conseil municipal, j’adresse aux Coucouronnaises et aux Coucouronnais mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour 2014. Que 2014 soit une année fructueuse pour Coucouron et la France.

Nous ne saurions terminer sans avoir une pensée pour les familles touchées par un décès et pour ceux qui ont des problèmes de santé mais également d’emploi.

Bonne année et merci pour votre attention.

Envoyer la page à un ami

Veuillez renseigner les champs ci-dessous pour envoyer un courriel à votre ami avec le lien vers cette page.

Fermer
Mairie de Coucouron

Site officiel de la Mairie de Coucouron
www.coucouron.com