Commune de Coucouron

Sur le plateau ardéchois, Rhône Alpes

Mercredi 25 Novembre 2020

Mini : °C - Maxi : °C

+ prévisions à 3 jours

Accueil > ... > Discours du maire > Voeux de la municipalité 2020, intervention de Jacques GENEST

Discours du maire

Voeux de la municipalité 2020, intervention de Jacques GENEST

Jacques Genest, maire de Coucouron

Date : 12/01/2020
Salle Eyraud

Monsieur le Maire, Cher Pascal,
Madame et Messieurs les maires adjoints,
Mes chers collègues conseillers municipaux,
Madame la conseillère départementale chère Bernadette,
Monsieur le Président de la communauté de communes, cher Patrick,
Mesdames et Messieurs les élus et chers collègues,
Cher Albert et bien entendu Bernadette,
Père Martin,
Les pompiers de Coucouron,                                                                                                

Bonjour à toutes et à tous.

Tout d’abord, j’ai une pensée particulière pour Betty Veyradier victime d’une mauvaise chute sur le verglas et je lui souhaite un prompt rétablissement.

Je me joins à Pascal pour avoir une pensée pour Christian Roudil.

Cette matinée a commencé par une manifestation importante et symbolique : le baptême du pole enfance au nom d’Albert Enjolras.

Certains pourraient se demander pourquoi avoir choisi Albert comme parrain de cette réalisation essentielle pour la montagne. Albert, en tant que Président de la caisse locale du crédit agricole, tu as financé, en 2002,une étude sur la création de services à la petite enfance sur la montagne. Ce projet a été porté par l’association « les Pequelous »composée de jeunes mères de famille et présidée par Hélène Rissoan. Albert, comme dans tout ce que tu as entrepris, tu t’es totalement investi dans ce dossier qui a abouti à l’ouverture, le 17 juillet 2006, du centre aéré, géré par les Pequelous jusqu’en 2011 puis par le CCAS. Après de très très nombreuses réunions, le projet initial basé sur un relais d’assistance maternelle a évolué avec la création d’une micro crèche de 9 places ouverte en mai 2010. Il a fallu résoudre diverses questions :le lieu, le portage public ou privé et le financement. Pour le lieu, nous avons choisi la Laoune et décidé que le service serait porté par le CCAS de la commune. Pour le financement de l’investissement, la commune a bénéficié de subventions de divers organismes. Pour l’équilibre de fonctionnement, c’est la commune qui a financé puis la communauté. Et oui, Albert tu avais une nouvelle fois raison. Après quelques années difficiles, la crèche fait le plein et parfois plus : En 2019, le taux de remplissage a été de 90% avec 36 enfants provenant de 30 familles. Les enfants proviennent pour 48% de Coucouron, 14% d’Issarlés, 13% de La Chapelle Graillouse, 10% de Lanarce entre autres/

La crèche fonctionne parfaitement grâce à un personnel compètent et dévoué sous la direction de 2 Dominique (Gibert et Allix) et assure ainsi un service très apprécié par les familles.

Et oui, Albert tu m’as convaincu de ce projet parce que tu y croyais et tu as eu raison. Depuis de très nombreuses années et à mes cotés, tu t’es totalement investi pour la commune et la montagne. Symboliquement, cette réalisation, comme celle de la fromagerie du PIDA, sont tes vrais bébés. C’est pour cela que j’ai souhaité que ces services destinés à la petite enfance, portent le nom de leur créateur, Albert Enjolras, Maire Adjoint et conseiller général.

Au nom de la population, merci Albert et bien entendu je ne peux oublier Bernadette, toujours à tes côtés.

Albert je te laisse la parole.

Comme vous l’a dit Pascal, je vais vous parler des différents projets et je vous dévoilerai à la fin ma vision de l’avenir de Coucouron en mars 2020.

Permettez-moi de vous redire, comme l’an passé, que je suis très content du travail accompli par Pascal, Geneviève, Jean Luc, Christophe, Dominique et l’ensemble du conseil municipal. Nous avons une excellente équipe où chacun donne son avis. J’essaie d’y jouer mon rôle.

Nous avons lancé le dossier d’isolation de l’ancien bâtiment (école des frères ) de la maison de retraite avec également la réfection de la véranda et la pose de volets roulants. Ce dossier, estimé à 380 000 € HT, a déjà obtenu une subvention de l’Etat(102393 €),du département (10 000€) et nous sommes en attente de celle de la région. Ces travaux permettront à la maison de retraite de réduire de façon importante les frais de chauffage.

Nous allons lancé l’étude pour la réalisation d’un city park et des jeux d’enfants au jardin public. Cela sera une activité appréciée par les enfants et les jeunes. Elle clôturera les diverses infrastructures mises à la disposition de toutes les classes d’âge. Permettez moi de dire que, depuis 1995, date de mon élection comme maire, nous avons réalisé :une salle très appréciée par nos anciens, une maison des chasseurs, des locaux pour les jeunes et les ados,une halle d’animation utile à toutes les associations et particulièrement appréciée par les pétanqueurs jeunes et moins jeunes enfin le terrain de foot utilisé par plus de 150 licenciés dont de nombreux jeunes. Je ne parle pas des nombreuses salles mises à la disposition de la population. Avec le city park, la boucle sera bouclée.

Ardèche drome numérique devrait installer en 2020/2021 la fibre optique sur la communauté dont Coucouron. J’attire votre attention sur la différence de traitement entre les grandes villes et la ruralité : gratuit pour les premières et par contre la communauté de la montagne d’Ardèche, quant à elle, devra payer 2 000 000 €.Je dis bien 2 millions. C’est exorbitant et inadmissible.

La commune a signé une convention avec Boralex qui va installer un poste source pour pouvoir brancher des productions d’énergies renouvelables dont éventuellement le parc photovoltaïque de la commune à la Laoune.

Bien entendu le projet le plus important sera la construction de la maison médicale en partenariat avec les professions médicales. Elle a reçu l’accord de l’agence régionale de santé. Nous avons lancé la consultation pour choisir l’architecte. Comme pour la crèche, il faudra trouver l’emplacement idéal. Je remercie les professions médicales et para médicales pour leur soutien et en particulier le DR Magat qui a écrit le projet médical. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de l’évolution de ce projet essentiel pour Coucouron et sa région.

Suite à l’accident mortel de Lafayette, je suis, une nouvelle fois intervenu, auprès de la DIRE. Lors de la visite de Mme Le Préfet, je lui ai rappelé que j’avais adressé, depuis de nombreuses années, de multiples courriers à la DIRE, gestionnaire de cette route nationale et satellite de l’état. J’avais également provoqué une réunion avec la DIRE et les élus de Lesperon. Une solution avait été trouvée avec la cession d’une bande de terrain par la commune de Lesperon et la création d’un « tournez à gauche sécurisé ».Malgré tous ces avertissements et un projet peu onéreux, la DIRE n’a pas donné suite et se moque totalement de la sécurité des usagers et ne répond même pas à un parlementaire. Avant ce dramatique accident, de nombreux autres accidents avaient eu lieu mais heureusement sans gravité. De nombreux témoignages peuvent le prouver

En menaçant de bloquer la circulation avec les autres parlementaires et les élus locaux, j’ai enfin, après plus de 2 mois d’attente, obtenu une réponse de la DIRE. Cette réponse n’a absolument rien à voir avec le problème posé. Affaire à suivre mais je ne lâcherai pas et vous inviterai éventuellement à manifester.

Le gouvernement continue à détruire l’administration surtout en milieu rural avec la suppression de la quasi-totalité des perceptions. Je pense que j’aurai réussi à conserver une antenne à Coucouron pour sauver les 3 emplois. Je reste très attentif à ce dossier d’un point de vue symbolique mais aussi sentimental car j’ai été le couletou ou le perceptou de Coucouron.

Ce mandat municipal s’achevant en mars 2020, il m’a semblé utile de rappeler notre action depuis 1995, date où vous m’avez fait l’honneur de m’élire Maire après avoir été premier adjoint de 1989 à 1995 et élu conseiller général en 1988.

Depuis 1995, la commune a investi plus de 29 millions d’euros. Le taux de subvention a été de 46%, une grande partie du solde est payé par des locations.

Les personnalités qui découvrent Coucouron sont toujours très surprises par le niveau important des services proposés dans une commune de cette importance. J’espère que vous en êtes conscient.

N’oublions pas que Coucouron ne compte qu’un peu plus de 815 habitants mais aussi 320 résidences secondaires. Je rappelle que Coucouron est la seule commune, avec Lesperon, de la communauté qui compte plus de résidences principales que secondaires.

Ces importants investissements ont eu plusieurs buts :

  • Développer l’emploi avec les différents établissements médicosociaux :maison de retraite, cantou, résidence de la Laoune, petite enfance, Apatph. Globalement, plus de 80 emplois créés.
  • Développer l’attractivité économique : aménagement du marché avec la place Abbé Pierre, la place du Demoisin et le pré Masserand et des infrastructures touristiques, camping, plan d’eau, gite de groupe, aire de camping car
  • Développer la construction avec plusieurs lotissements et pour la relancer je vais proposer au conseil de baisser la taxe d’aménagement qui grève le budget des constructeurs.
  • Améliorer le service à la population :eau, assainissement, voirie, électricité…
  • Développer l’animation en créant des infrastructures pour toutes les générations 
  • Offrir des logements communaux ou gérés par les organismes sociaux pour accueillir de nouveaux habitants. Cela nous permet de maintenir notre population. Contrairement à ce que disent certains, notre population ne baisse pas, elle se stabilise à 815 habitants. La population ne diminue pas mais elle change. Mais peut être qu’avec le réchauffement climatique et l’insécurité en ville, nous assisterons bientôt à un exode urbain qui remplacera l’exode rural. Il faut donc être prêt à accueillir cette population et nous le sommes.

Après l’impulsion donnée par les différentes municipalités Bonhomme depuis 1965, nous avons donné un nouveau souffle à Coucouron ce qui lui permet d’être montrée en exemple. Et maintenant.

Pour moi, il faut continuer dans cette voie en recherchant un troisième souffle qui doit tenir compte de la nouvelle sociologie de la population et de ses nouvelles façons de vivre. Il faut continuer à nous battre mais il faut que tout le monde joue le jeu et en particulier en hiver pour accueillir les visiteurs. Comme exemple de changement de comportement, Il faut être réaliste le bar est moins le lieu privilégié de rencontre comme auparavant.

J’ai décidé de conduire, avec Pascal, la prochaine liste aux municipales. C’est un secret de polichinelle car Pascal l’avait annoncé au repas communal. Si vous le désirez, chères Coucouronnaises et chers Coucouronnais, je redeviendrai maire pour un dernier mandat.

Suite à mon élection de Sénateur, voici ce que je vous disais aux vœux communaux de 2015 « je remercie en premier, les Coucouronnaises et les Coucouronnais qui me font confiance depuis 1988. Vous m’avez toujours soutenu. Une nouvelle fois encore un grand merci. ».J’ai le sentiment que c’était un grand honneur pour Coucouron, la montagne et la ruralité et que c’était un rêve fou quand on est maire d’une petite commune. Bien entendu, c’est la première fois et surement la dernière qu’un maire de Coucouron accède à une fonction parlementaire.

En faisant le choix de la commune, j’illustre parfaitement cette déclaration en démontrant mon attachement à Coucouron et j’espère que vous me soutiendrez sans ambiguïté. Je veux consacrer mes dernières années d’élu au territoire et donc à Coucouron et à la montagne.

Encore une fois, merci Pascal pour ton dévouement et ton sérieux. Tu assures très bien cette fonction et il n’y a pas de problème si tu veux continuer en mars.

Avant de conclure, je voudrais remercier, très sincèrement, tous les conseillers municipaux pour leur assiduité et leur confiance tout au long de ses nombreuses années mais aussi l’ensemble du personnel communal pour sa collaboration.

Je tiens aussi à rendre hommage aux adjoints actuels mais aussi à ceux qui m’ont accompagné depuis 1995.

J’adresse également un grand remerciement à l’ensemble de la population pour sa fidélité, sa compréhension et sa participation

J’adresse aux Coucouronnaises, aux Coucouronnais et à vous tous mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour 2020. Que 2020 soit une année fructueuse pour Coucouron, la montagne, l’Ardèche et bien entendu la France.

Que la France retrouve la sérénité après une année 2019 commencée dans la révolte jaune et terminée dans la contestation rouge.

Que l’année 2020 soit plus calme et que la France retrouve sa sérénité afin d’éviter de sombrer dans une certaine décadence économique, sociale et démocratique.

Coucouronnaises et Coucouronnais, vous pouvez compter sur mon total dévouement.

Je vous remercie pour votre attention.

Envoyer la page à un ami

Veuillez renseigner les champs ci-dessous pour envoyer un courriel à votre ami avec le lien vers cette page.

Fermer
Mairie de Coucouron

Site officiel de la Mairie de Coucouron
www.coucouron.com